Comment consommer du cannabidiol ou CBD ?

Il y a plusieurs manières de consommer le CBD, entre autres par voie respiratoire, sublinguale, orale ou cutanée. Ces modes d’administration ont chacun leurs avantages et inconvénients. Nous allons découvrir dans cet article ces différents modes d’administration, mais aussi le meilleur dosage pour le CBD et le mode de fonctionnement de cette substance active du cannabis.

 

 

Les différents modes d’administration du CBD

 

  • CBD : mode d’administration par voie respiratoire

Bon nombre de personnes optent pour le mode d’administration par voie respiratoire et se tournent vers les e-liquides au CBD. Le plus grand avantage de ce mode de consommation est que les effets du CBD sont quasi-immédiats, de quelques secondes à quelques minutes. En effet, le CBD ne passe pas par un long processus avant de se retrouver dans le sang et être distribué dans tout le corps. Après inhalation, il est envoyé directement dans les poumons, puis dans le système sanguin.

 

L’inhalation est probablement le mode d’administration le plus rapide, raison pour laquelle elle est surtout appropriée pour soulager une migraine, des nausées, des douleurs aiguës, etc. Sachez cependant que les effets du CBD ne durent pas longtemps avec ce mode de consommation.

 

 

  • CBD : mode d’administration par voie sublinguale

Le mode d’administration par voie sublinguale est, bien entendu, le plus pratique et le plus efficace car il suffit de déposer quelques gouttes d’huile de CBD ou de teinture de CBD sous la langue. Avec ce mode de consommation, les composants actifs du cannabidiol passent facilement dans les vaisseaux sanguins situés sous la langue et dans la bouche, et sont distribués rapidement dans tout le corps. Leurs effets sont rapides, allant généralement de 5 à 20 minutes.

 

Pour une efficacité optimale, il est conseillé d’attendre au moins une minute avant d’avaler, et de ne pas manger quelque chose avant et juste après avoir déposé le CBD sous la langue. Il est à noter que c’est le mode de consommation de CBD le plus préconisé par les médecins.

 

 

  • CBD : mode d’administration par voie orale

Tout comme le mode d’administration par voie sublinguale, ce mode de consommation est aussi très pratique. Il suffit de prendre une capsule de CBD, quelques goutes d’huile de CBD ou encore des comestibles au CBD (bonbons au CBD, chocolat au CBD, miel au CBD, etc.).

 

Les composants actifs du CBD passent dans le tube digestif avant d’être métabolisés par le foie. Ils subissent ce que l’on appelle “l’effet de premier passage” avant d’atteindre le système sanguin. Durant cette étape, leur concentration est réduite par les enzymes du foie, c’est la raison pour laquelle leurs effets ne se font sentir qu’au bout de 1 à 2 heures. Cependant, le CBD reste un peu plus longtemps dans le sang avant d’être éliminé.

 

 

  • CBD : mode d’administration par voie cutanée

Le mode d’administration par voie cutanée est surtout approprié en cas de douleurs musculaires ou articulaires, ou encore en cas de problèmes cutanés. Après application sur la zone douloureuse, le CBD est absorbé à travers la surface de la peau. Une fois absorbé, il agit sur les récepteurs du système endocannabinoïde présents dans les cellules cutanées.

 

 

Selon le mode d’administration pour lequel vous optez, vous avez le choix entre plusieurs types de produits CBD : huiles de CBD, fleurs de CBD, e-liquides au CBD, food CBD, cristaux de CBD, infusions au CBD, capsules ou gélules de CBD…

 

 

 

Quel est le meilleur dosage pour le cannabidiol ?

 

Le dosage du CBD a un impact sur la durée de conservation de celui-ci dans le corps, voilà pourquoi il doit être pris en considération avant de prendre un quelconque produit au CBD.

 

En pratique, le dosage approprié dépend de plusieurs facteurs, qui varient notamment d’une personne à l’autre. Parmi les plus importants figurent le poids et le métabolisme de la personne.

 

 

 

Le dosage de CBD adéquat en fonction du poids du consommateur

 

Le poids et la masse corporelle influent sur l’efficacité du CBD et sa durée de conservation dans le corps. Si, par exemple, vous avez une masse corporelle plus importante, vous avez besoin de plus de CBD pour ressentir ses effets.

 

Concernant la durée de conservation du CBD dans le corps, cette molécule est stockée dans les cellules graisseuses, à l’instar du THC. Elle peut ainsi rester un peu plus longtemps dans le corps, même après que ses effets se soient estompés.

 

 

 

Le dosage de CBD adéquat en fonction du métabolisme du consommateur

 

Le métabolisme a également un impact sur la durée de conservation du CBD dans le corps. Certaines personnes ont un métabolisme rapide, tandis que d’autres ont un métabolisme lent.

 

En fonction de votre métabolisme, les effets du cannabidiol peuvent être courts ou longs, tout comme leur temps d’apparition après la prise du CBD. Le dosage adapté peut ainsi être différent pour chaque consommateur.

 

Dans tous les cas, il est toujours préférable d’opter pour un dosage plus faible au début, puis de l’augmenter au fur et à mesure jusqu’à ce que les effets attendus soient atteints.

 

 

 

Comment le CBD fonctionne et interagit avec le corps ?

 

Une fois métabolisé et envoyé dans la circulation sanguine, le CBD agit sur le système endocannabinoïde, responsable de nombreux processus physiologiques et mentaux. Découvert dans les années 90, ce système est composé de nombreux récepteurs cellulaires, dont les principaux sont les récepteurs CB1 et les récepteurs CB2.

 

Les récepteurs CB1 se trouvent principalement dans le système nerveux central et dans le cerveau ; tandis que les récepteurs CB2 sont surtout présents dans les tissus immunitaires. Le CBD agit sur ces récepteurs, surtout les récepteurs CB2. Il se fixe sur ces derniers, puis les active afin que le cerveau libère les hormones dites du “bonheur”, notamment les endorphines et la sérotonine, ce qui va provoquer un effet anxiolytique.

 

Sachez cependant que le cannabidiol n’agit pas uniquement sur les récepteurs endocannabinoïdes. Cette molécule agit également sur d’autres récepteurs situés dans le cerveau et dans le corps, tels que les récepteurs opioïdes et les récepteurs de la sérotonine. Notons que ces derniers jouent un rôle majeur dans la régulation de l’humeur ; tandis que les récepteurs opioïdes, dans celle de la régulation de la sensation de douleur.

 

Bien entendu, le cannabidiol favorise la production naturelle des cannabinoïdes dans le corps, tout en bloquant les enzymes pouvant les décomposer.

Right Menu Icon