Tout savoir sur le chanvre : la plante à l’origine du CBD

Savez-vous que le chanvre, la plante d’où l’on extrait le cannabidiol, est cultivée et utilisée depuis des millénaires en Europe et partout dans le monde ? Le fait est que ses fibres sont particulièrement résistantes et flexibles, très plébiscitées dans la confection de textile, de cordes, etc. Par ailleurs, cette plante possède de nombreuses vertus grâce notamment aux nombreux cannabinoïdes qui la composent, dont le cannabidiol ou CBD. Tour d’horizon sur le chanvre, connu également sous le nom de cannabis !

 

 

L’histoire du chanvre en bref

 

 

Le chanvre est probablement l’une des premières plantes domestiquées par l’Homme en raison de ses nombreuses vertus, ses graines oléagineuses et ses fibres robustes. L’histoire de cette plante remonte au Néolithique, en Asie, où elle servait dans la fabrication de tissus et de vêtements.

 

En Chine, par exemple, le cannabis servait à confectionner les vêtements royaux, mais il était aussi utilisé dans les cérémonies funéraires et dans le traitement de certaines pathologies comme le rhumatisme.

 

Avec les conquêtes et les explorations, cette plante n’a pas mis du temps à se répandre à travers le monde, d’autant plus qu’elle est facile à cultiver et qu’elle peut s’adapter à tout type d’environnement.

 

En Europe, le chanvre avait une place importante en raison des nombreuses utilisations permises par sa fibre, surtout au 17ème-18ème siècle, l’époque durant laquelle le commerce international a connu un essor considérable. En effet, les fibres de chanvre étaient devenues indispensables dans la création de cordages et de voiles de navires. Elles servaient également dans la confection des uniformes des soldats grâce notamment à leur durabilité.

 

L’arrivée du coton, l’industrialisation à outrance et la dangerosité de ses effets psychoactifs ont mis un frein à l’essor de la culture du cannabis, devenue d’ailleurs interdite dans de nombreux pays. Cependant, dans les années 60, la tendance s’est inversée grâce au programme de sélection variétale mis en place par l’INRA et la FNPC (Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre), visant à privilégier les variétés à faible teneur en THC (inférieur à 0,2 %) qui, notons-le, est le composant psychoactif et psychotrope du chanvre.

 

Depuis, la culture du chanvre industriel gagne du terrain. Environ 15 000 hectares de chanvre ont été cultivés en Europe en 2020, dont 10 000 hectares en France. Dans le pays, la culture du chanvre a toujours été autorisée par la législation, mais strictement contrôlée. Aujourd’hui, de nombreux produits à base de chanvre, plus précisément à base de CBD, existent sur le marché.

 

 

La culture du chanvre

 

Comme susmentionné, le chanvre se cultive facilement et peut s’adapter à tout type de climats. Cette plante peut se développer sur tout type de sols et cela, sans qu’il soit nécessaire d’utiliser des engrais ou un traitement spécifique. En outre, il n’est pas nécessaire de la surveiller constamment.

 

Les semis sont généralement réalisés en mars ou avril, et la récolte s’effectue en septembre ou octobre. Après la récolte, les plantes passent par l’étape de séchage, notamment dans une pièce fraîche, obscure et aérée, pendant 1 à 2 semaines.

 

 

La culture du chanvre et la législation française

 

Cultiver du chanvre est tout à fait légal en France, à condition que ce soit du chanvre industriel. En effet, la culture du chanvre indien est interdite. Le fait est que le chanvre industriel contient peu de THC, ce qui n’est pas le cas du chanvre indien.

 

Pour information, la France figure parmi les principaux producteurs de chanvre agricole. D’ailleurs, le pays réalise près de la moitié de la production européenne. Bon nombre d’agriculteurs se tournent vers la culture du chanvre dans l’Hexagone, car c’est une plante polyvalente et écologique.

 

Les fibres du chanvre sont généralement utilisées pour confectionner des objets (voiles de navires, cordes, papiers à cigarettes, etc.) ; tandis que la chènevotte est utilisée comme isolant thermique et acoustique. Les principes actifs comme les cannabinoïdes, les flavonoïdes et les terpènes se trouvent surtout dans les feuilles et les fleurs. Les graines de chanvre, quant à elles, sont riches en lipides, en fibres et en protéines.

 

En France, seules les variétés d’origine européenne et dont la teneur en THC est inférieure à 0.2 % sont autorisées. Il est donc interdit de cultiver du chanvre américain dans le pays. Concernant les produits au CBD, ce sont uniquement ceux conditionnés sous forme de liquide qui sont autorisés : huiles de CBD, e-liquides au CBD, etc. Toutefois, la législation française est clémente avec la plupart des produits CBD, si le taux de THC inférieur à 0.2 % est respecté.

 

 

Le chanvre et ses nombreuses vertus

 

Le chanvre possède de nombreuses vertus grâce aux différents cannabinoïdes qui le composent, dont le cannabidiol ou CBD. Cette substance active du cannabis a des propriétés anxiolytiques, neuroprotectrices, anti-convulsivantes, anti-inflammatoires, antalgiques, anti-convulsivantes, anti-oxydantes, etc.

 

Plusieurs études ont mis en avant les bienfaits thérapeutiques du CBD. Cette molécule serait efficace contre le stress, l’anxiété et les crises d’angoisses, mais aussi contre certaines maladies telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Huntington, la schizophrénie, le diabète, etc.

 

En outre, elle favorise la détente, la relaxation, le sommeil réparateur, la concentration, la mémorisation, la récupération musculaire, etc. Les bienfaits associés à cette molécule sont innombrables.

 

Sachez que le CBD n’est pas le seul composant à avoir des propriétés intéressantes dans le chanvre. Les molécules telles que les terpènes ont également des propriétés thérapeutiques, surtout si elles sont combinées à d’autres cannabinoïdes comme le cannabidiol ou le cannabigerol. C’est ce que l’on appelle “effet d’entourage”.

 

Il est à noter qu’environ 500 cannabinoïdes sont présents dans le chanvre, dont les principaux sont le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol. Composant psychoactif et psychotrope du cannabis, ce dernier est classé par les autorités sanitaires comme étant un stupéfiant et est donc interdit par la législation française.

 

 

Chanvre industriel et chanvre indien : quelles différences ?

 

Il est important de distinguer le chanvre industriel (Cannabis Sativa L) et le chanvre indien (Cannabis Indica). En effet, la plupart des gens ont tendance à les confondre.

 

Le chanvre industriel, appelé également “chanvre agricole” ou “chanvre textile”, contient peu de THC et est surtout cultivé pour produire du textile. Le chanvre indien, quant à lui, a une forte teneur en substances psychotropes telles que le THC et, par conséquent, ne peut être cultivé en France.

Right Menu Icon